Dream of Destiny, Le Rêve d'une destinée
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Bienvenue dans une Terre où se mêlent démons, elfes, hommes, anges, hybrides...Bienvenue au coeur même d'une Terre qui garde un lourd secret.
 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion

 

 Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]

Aller en bas 
5 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyDim 9 Jan - 13:26

Et voila. L'endroit était parfait pour une retrouvaille... une rencontre.
Il n'avait pas laissé le temps à Yubel de répondre. Mais il savait que son petit Démon ne le laisserait pas seul bien longtemps s'il avait choisi l'option de rester avec Calintz. Le meilleur aurait été qu'il décide de venir avec lui. La partie serait vraiment volcanique si c'était le cas. Sinon tant pis, il faudrait jouer avec moins d'artifice. Le sorcier vaudou marcha dans la Vallée. Elle était pleine d'une énergie qui lui était proche.

Le vent peut souffler entre les roseaux
Jamais je ne lâcherai le morceau.
Et même si tu crois pouvoir m'oublier,
Sache que chaque nuit je viendrai te hanter ....


Anaryon invente des tonnes de mélodies dans sa tête. Un peu comme un toc. Chaque situation devait avoir sa chanson. La vie n'était qu'une pièce, une comédie musicale. Une histoire mélangeant tous les genres. Lui, il était la tragédie. Il pouvait aussi être l'Horreur et son invité ? Qui pouvait-il être ?

J'attends, je m'enhardis,
Je danse chante et ris.
La souffrance te suit et se lit sur ton visage.
A toi je souris
Jamais je ne fuis.
La douleur pour seule ombrage .....


Il marquait clairement ses intentions dans chacun de ses vers. Il avait véritablement envi de rire. Un rire véritable. Il était excité, enchanté, joyeux. Il n'avait qu'une hâte, voir celui qu'il devait mettre à bas, afin de récupérer celui qui lui appartiendra !
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 12 Jan - 9:31

Volant et survolant les paysage les yeux fermés, Yubel suivait la trace de son maître qu'il était le seul à pouvoir percevoir tel qu'il la percevait...logique, puisqu'il était le serviteur d'Anaryon...et c'était un lien que personne ne pouvait détruire, à part Anaryon ou lui-même...mais Yubel ne le ferait jamais...parce que ça faisait drôlement mal que d'être séparé de la personne qu'on était sensé servir pour l'éternité.

Lorsqu'il le retrouva enfin, il se posa près de lui, presque sans bruit...seul le brassement de l'air avec ses ailes avertirent l'homme en noir de sa présence. Mais il ne le regarda pas. Non il était bien plus occupé à écouter la voix des esprits qui dormait ici...
Yubel regarda autour de lui. Il n'avait pas peur...c'est un sentiment qu'il ne connaissait pas la peur...sinon il ferait un bien piètre bouclier vivant...

Ce n'était pas de là que l'amie étrange de Calintz avait dit venir? Une plaine brumeuse qui s'étalait sur une petite distance...mais on avait l'impression de ne pas être seul.
La voix de son maître le tira de ses étranges pensées. Il chantait? Pourquoi? Yubel n'osa pas le lui demander, se contentant de suivre ses pas, et de regarder autour de lui. Il n'y avait visiblement personne, mais les paroles de cette chanson n'était pas un air de passage comme ça...ils avaient une signification que Yubel ne parvenait pas à saisir.

-Pour qui chantez-vous maître?

Sa voix sembla résonner à ses oreilles, et il plissa les yeux. Cette endroit n'était pas très accueillant. Et le petit monstre était sur ses garde, il était le premier à savoir combien la brume et les endroits inconnus pouvaient être traître, dangereux, mais aussi offrir un manteau d'invisibilité pour se fondre dans le décor.
Revenir en haut Aller en bas
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyJeu 13 Jan - 7:47

Il était venu. Comment en douter ? Yubel était analphabète; ignorant mais serviable et fidèle. Si le noir phénix ne devait faire confiance qu'en une personne ici bas mis à part lui-même, il pouvait faire confiance à ce démon. Démon. C'était comique non ? Ne pouvoir faire confiance qu'aux forces du mal. Qu'aux abérations de la nature. Pourtant n'était-ce pas toujours le cas ? Bien sur que ça le fut pour Anaryon. Tout ce qui était bon et tendre n'avait-il pas périt sous son mépris et son dégout ? Ici c'était le lieu parfait pour cet être. Un être incroyable entre la vie et la mort. Mais sa vie, elle commença quand au juste ? Qui peut réellement dire quand commence sa vie et quand elle se termine ? Sommes-nous réellement conscient du moment exacte où l'on expire son dernier soupir ? Ressentons-nous ce sentiment exaltant quand on sent que notre existence prend forme ? Quand ce n'est plus une masse informe, une sorte de purée de pois sans volume ni odeur ? Alors ce jeune homme ? Quand est-ce que son destin a commencé ?
La vie. La mort. Il n'y a qu'un pas pour passer de l'un à l'autre ... dans ce sens. L'inverse et quelque peu plus complexe pour les non initiés. Anaryon a troqué son âme pour obtenir ce pouvoir. Est-ce qu'il ressent un vide en lui ? Non, pourquoi le devrait-il ? L'âme est proche de la conscience et le sorcier n'en connait pas le sens. Alors on peut certainement en conclure que son âme, retirée de son corps ne lui fait pas défaut. Pas encore. Il a donné une immortalité du futur pour celle du présent et il comptait bien en profiter. D'ailleurs il dansait sur lui même. Quelques petits pas à droite, une pirouette. Quelques petits pas à gauches et une seconde tout en continuant à chantonner ce petit air malsain qui sortait naturellement de sa bouche venimeuse.
A ses côtés, la chauve-souris géante se déplaçait. Il n'avait pas emporté son ami. Un artifice en moins mais une chose en moins à surveiller. Certains voient toujours la coupe à moitié vide. Anaryon lui, préféré se dire, qu'il la buvait à moitié pleine. Chaque bon point était bénéfique autant en profiter non ? Il n'était pas du genre à voir tout le négatif d'une situation. A quoi bon déprimer ? A quoi bon se lamenter ? Ça gonfle les yeux, ça rend le nez rouge et répugnant. Ttt ttt cela ne convenait pas au beau garçon qu'il était. Alors qu'il tournoyait avec un grand sourire, son cher et tendre petit démon lui posa une question qui devait surement le troubler depuis qu'il était arrivé ici. Hé oui. Analphabète, ignorant mais non pas dénuer de tout sens humain.

- Pour mon plus grand, mon plus cher, mon plus tendre camarade de jeux de mon enfance mon petit Démon magnifiquement ténébreux ! C'est mon invitation personnelle à venir me voir ici. En ces lieux forts charmants.

Il était excité comme une puce. Comme une maîtresse de maison à l'attente de l'arrivée de ses invités. Il prit les mains de Yubel et le fit tourner dans une ronde folle remplit de ses éclats de rires.

- Alors dis moi dis moi dis moi dis moi ! Suis-je assez présentable ? Suis-je parfait pour mon invité d'honneur ? Dois-je ... dois-je améliorer quelque chose ? Mes mèches peut-être ? Changer leur couleur ?

Alors que Yubel semblait sur le qui vive, le jeune homme, enfin, aussi jeune que ce que son physique laissez penser, s'amusait au contraire à se mêler dedans et à en sortir. Bientôt ... bientôt bientôt .......
Revenir en haut Aller en bas
Calintz
Chef des Larmes de Sang
Chef des Larmes de Sang
Calintz


Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Sur une collines, caressé par les rayon du Soleil Levant

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyLun 17 Jan - 9:41

Le souffle court, la respiration haletante, Calintz arriva des collines aux plaines. Changement de décor mais rapprochement des êtres. Yubel et Anaryon se trouvaient à quelques mètres de lui. Alors que le jeune chef des Larmes de Sang allait se diriger vers le duo il s'arrêta. Oui il avait hâte de revoir Yubel, mais Anaryon. Il n'avait pas confiance du tout en lui, encore moins depuis que ce dernier ... ce dernier pris le contrôle de son esprit. Si l'être en noir avait de tels pouvoirs, comment allait-il pouvoir parler tranquillement à Yubel ? Serait-il constamment derrière lui ? Sonderait-il les esprits des personnes et à combien de distance ?

Qu'importe.

Yubel était là. Yubel avait ... surement un peu besoin de lui, comme Calintz avait besoin d'un ami. Sinon il n'aurait pas versé pour lui, ces larmes de cristal ...

Calintz choisit donc de ne pas s'approcher et d'observer. Il voyait l'homme en noir qui tournoyait et faisait danser son petit frère. Un événement devait-il se passer ? Quoi ? Si c'était un regroupement d'êtres étranges comme Anaryon il était vraiment mal car, malgré sa tendresse pour lui, Calintz ne savait pas si Yubel serait prêt à désobéir à son maître pour lui faire du mal. Il n'avait jamais vécu cette situation et connaissant la fidélité de Yubel pour son maître ... mais son attachement payé en larme lui prouva une chose. Yubel ne voulait pas le perdre et c'était réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyJeu 27 Jan - 23:27

Le démon chauve-souris regardait son maître sans un sourire, ni même un air d'incompréhension. Faire confiance, pas forcement aveuglement, mais faire confiance à celui qu'il servait. La confiance était la base même d'un duo qui marche. Son maître dansait il semblait attendre quelque chose et il semblait même impatient de cette rencontre.
Il disait chanter pour l'un de ses ami d'enfance...des amis? Anaryon avait des amis? A quoi ressemblaient-ils? Yubel pensa à Calintz et un petit sourire se dessina sur ses lèvres bleutées. Mais les amis d'Anaryon ne devaient pas vraiment ressembler à Calintz. Anaryon n'était pas du genre a avoir "des amis" juste pour bavarder avec eux...n'oublions pas que son âme étaient noire, et que ses attachements n'était généralement qu'intéressés...

Il regarda son maître en voletant autour de lui. Présentable? Il n'avait même pas un cheveux qui dépassait. Le démon décolla du sol et sourit à son maître.

-Parfait, on croirait que vous êtes êtes habillé pour une grande fête! Vous êtes parfait...comme toujours!

Le démon continua de planer à coté d'Anaryon, puis osa lui poser une question.

-Maître...c'est vôtre monde d'origine n'est-ce pas?

Mais il n'eut même pas le temps d'écouter la réponse, qu'une autre aura, moins noire que la sienne et que celle d'Anaryon se présenta un peu plus loin. Pas besoin qu'il s'avance. Yubel l'aurait reconnu au milieu d'une foule couverte de sang et transpirant la peur. Calintz!
La chauve sourit, se laissa porter sur le courant d'air et se posa devant Calintz en lui tendant la main.

-Je suis...heureux que tu sois là.

Il ne savait pas trop si l'on pouvait employé ça comme ça, mais ce n'était pas grave. Il tourna la tête pour regarder son maître. Ses yeux plissé, celui sur son front s'agitant en cherchant d'où venait la magie qui se faisait plus forte en cet instant.

-Maître...

Anaryon semblait calme mais nul doute qu'il l'avait sentit aussi. était-ce bien celui ou ceux qu'il attendait avec tant d'impatience?
Revenir en haut Aller en bas
Taiyô Shiroi
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Taiyô Shiroi


Messages : 127
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans les endroits HOTHOTHOT

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyJeu 27 Jan - 23:39

Il avait suivit son ami dans ce couloir de ténèbres qu'ils utilisaient si souvent pour parcourir en long, en large et en travers l’étendu de leur monde. Ce couloir qui n’obéissait qu'à eux. Shiroi, savait qu'Il était là, même s'il ne s'attendait pas forcement à le rencontrer aussitôt. Ce sorcier de malheur qui lui en faisait voir de toutes les couleurs. Un combat sans fin, et une haine plus vieille encore que la Terre du Destin telle qu'elle était aujourd'hui.
Le corbeau des noirs présages, parce qu'il ne lui ferait l'honneur de l'appeler Phoenix que lorsqu'il en aurait envie. Et ce n'était pas encore le cas...

Le couloir noir s'ouvrit peu après cette réflexion, et un sourire mauvais se dessina sur le visage de l'homme neige. Traversant la fine pellicule translucide qui le laissait sortir au grand jour, il posa son regard sur cette forme noire un peu plus loin. LUI.

-Mon ami...ce soir...avant le lever du soleil...nous aurons chacun notre petit quart d'heure de jeu...

Chacun? Evidement, parce qu'il n'était pas seul le corbeau. Il y avait cet être blanc rempli de doutes avec lui. Celui dont Kuro Tsuki avait été jaloux et l'était sans doute encore...et puis cette chauve-souris. Il ne venait pas seul. Toujours prudent le corbeau.

-J'aurais été heureux de te savoir mort une bonne fois pour toute, corbeau de malheur!

Ses yeux d'un gris acier se posèrent sur Anaryon, tandis qu'il marchait vers lui, affichant un air calme, que son regard trahissait. Mais il savait ce tenir le petit glaçon n'est-ce pas? Il n'allait pas lui sauter au cou! Non ça c'était réserver à cette autre partie de lui qui n'existait plus depuis un moment parce qu'il n'était plus mort depuis un moment.

Maintenant qu'ils étaient assez près il pouvait voir le démon ailé et Calintz aussi, même s'il étaient un peu en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
https://dream-of-destiny.forums-actifs.net
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyLun 31 Jan - 9:58

Parfait. Il était parfait à ses yeux. Tant mieux, il ne le serait qu'encore plus aux yeux de son Ami et de sa Convoitise. Mon Diable que le sang de ce noir personnage bouillait dans ses veines. L'attente. Les dernières minutes d'attentes étaient les plus terribles. Mais l'impatience ne devait pas lui monter trop à la tête. Sinon, il louperait son entrée sur scène. Mais attention, il y avait deux "son". Son entre à Lui et son entrée à lui.

- Merci mon tendre petit cœur noir aux lèvres "pulpeusement violette" ! Je suis aussi excitée qu'une jeune pucelle ... AHAHAHAHAHAHAHAHAHAH j'en ai de bonnes moi n'est-ce pas !

Et puis voila. La curiosité de son petit Monstre surgit. Ça faisait un moment que de ses yeux, cette question semblait vouloir surgit. Mais, quelque chose vint troubler le petit Yubel. Une odeur ... non plus "précieux" plus fin... une aura. Il était venu ! Parfaiiiit mais tout ce beau monde allait se trouver ensemble !!!!! Formidable. Finalement, il en avait des gonades ! Peut-être était-ce vrai ... c'était un homme avant tout ! Alors qu'il commença à observer les nouvelles retrouvailles, si touchantes, si puérilement mielleuses entre les deux jeunes hommes, son rêve, son désir se réalisa.

-Mon ami...ce soir...avant le lever du soleil...nous aurons chacun notre petit quart d'heure de jeu...

Sa voix résonna dans tout son corps, le faisant vibrer sous chaque syllabes. Enfin le voila. Taiyô Shiroi. L'Hybride à l'âme de glace. De nouveau il s'adressa à lui, mais la réaction si vivante d'Anaryon était un paradoxe même avec ce que regrettait à voix haute, son "ami" ....

- Ttt tttt ! Ne dis pas de choses que tu ne penses pas mon tendre ami, ce n'est pas beau venant de ta bouche ! Tu devrais au contraire me montrer ton contentement de me voir ... ici. Une fois encore. Dans le même monde....

La démarche énervée de Taiyô excitée encore plus le sorcier vaudou. Il était comme un chien fou, retenu en laisse et qui désire ardemment sauter sur sa proie. Cependant il n'avait aucune chaîne autour de son cou non... enfin ... aucune qui le briderait dans son combat. Il ne manqua pas de dévisager Kuro Tsuki. D'une façon ... comment la définir ? Le convoitait-il ? Etait-ce de la lubricité ? De la perversion ? De la haine ? Tellement de flammes brûlaient dans ses yeux qu'on ne pouvait dire ce qui réellement lui passait en tête. Il s'avança avec grâce et jovialité près de son cher "Tata", oubliant presque Yubel et Calitnz.
Revenir en haut Aller en bas
Calintz
Chef des Larmes de Sang
Chef des Larmes de Sang
Calintz


Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Sur une collines, caressé par les rayon du Soleil Levant

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyLun 31 Jan - 10:12

Maintenant il ne pouvait plus en douter. Yubel l'aimait aussi fort que lui-même l'adorer. C'était drôle .... ce petit chatouillement qu'il ressentit au fond de son être. Un ami. Il n'était plus seul. Il avait dans ce nouveau monde qui l'avait absorbé, un ami qu'il avait connu jadis. C'était un signe qu'ils se soient retrouvés dans le même monde. Le jeune Chef des Larmes de sang regrettait simplement que ce Anaryon fut au milieu de leur amitié. Ce n'était pas de la jalousie, ni de la possessivité. Juste de la crainte pour Calintz que son cher Yubel ne risque quelque chose. L'homme aux mèches bleues lui faisait penser à un corbeau, un chat noir. Pour le jeune guerrier superstitieux et attiré par ésotérisme, ça ne faisait aucun doute qu'il ne pouvait qu'apporter que de sombres desseins.
Aussi sans attendre plus, il saisit la main de Yubel, et l'attira contre lui en passant son second bras autour de son cou. Il ne faisait même plus attention aux risques qu'il pouvait encourir avec celui qu'il ignorait sa relation avec la magie noire.

- Je ne pouvais me résoudre à te laisser seul. Je sais que c'est ton maître mais ... je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit où qu'il te fasse du mal, sous n'importe quelle forme que la douleur puisse prendre.

Puis, tout comme son ami, il sentit cette aura. Mais ce fut comme un relent d'égout au nez d'une princesse. Il eut un haut le coeur. Une sorte de portail noire laissa s'échapper celui dont il aurait espéré ne plus jamais voir son visage. Taiyô Shiroi apparut, mais cette fois il n'était plus aussi "chaleureux" que la première fois, mais plutôt glacial au regard assassin. Calintz se crispa en repensant à la première et dernière fois qu'il le vit, mais sa stupeur ne s'arrêta pas là. L'Autre était venu. Celui avec qui il eut un affrontement avant de rencontrer ...
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Tsuki
Lune Noire ~ Admin suprême
Lune Noire ~ Admin suprême
Kuro Tsuki


Messages : 78
Date d'inscription : 16/11/2010
Localisation : Dans ton CUCU!! (surtout de mon Hackeur <3)

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyLun 31 Jan - 10:27

Le bout du tunnel. Pour Kuro Tsuki il n'était pas lumineux, agréable ... mais plutôt sombre, obscure et très désagréable. Pourquoi ? Mais parce qu'il se retrouvait en face des deux hommes qu'ils maudissaient le plus.
D'un côté, la "blanche-neige" pure aux formes lubriques et voluptueuses. Certainement ferait-il une bonne fille de joie.
De l'autre côté, le "corbeau noir", mystérieux et faisant partie du passé de Taiyô. Cette partie de son passé qu'il ne connaissait pas et qui le dérangeait. Kuro Tsuki ressentait certaines choses quand les deux étaient en présence l'un de l'autre mais il ne savait pas quoi. Ce qui avait tendance à le rendre plus agressif que d'habitude ... bien qu'il était de nature impulsive.

Malgré le comportement de son ami aux cheveux aux reflets blancs, Kuro n'arrivait pas à faire autre chose que d'imaginer des choses assez déplaisantes et qui faisaient bruler le feu de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 10:15

Un passage de ténèbres s'ouvrit là juste un peu plus loin. Blotti dans les bras de son ami aux yeux d'argent Yubel observait la scène. Les deux nouveau arrivant étaient les êtres qu'il avait déjà rencontré au canyon...deux hybrides, et aussi deux puissants êtres. Yubel ne craignait pas leur magie...il était utile à Anaryon pour ça au moins. Mais ce dernier semblait être heureux de les voir. Il sentit une pointe de jalousie lorsqu'il posa son regard de convoitise sur l'hybride rouge.

-Je suis vraiment content que tu sois là, Calintz...mais tu sais, tu ne dois pas t’inquiéter pour moi.

La chauve souris lui adressa un sourire. Il n'était pas fait de sucre bien au contraire...il avait bravé la mort, et sacrifié son humanité pour pouvoir protéger ceux qu'il aimait. Et il comptait bien le faire jusqu'à ce qu'il meurent à nouveau.

-Je ne crains pas la douleur...je serais le bouclier de mon maître...mais aussi le tiens, si tu as besoin de moi. Je ferais rempart de mon corps pour t’éviter les coups...parce que tel est mon devoir...mon destin est de protéger ceux qui me sont cher...alors je n'ai pas peur, parce que tu es un de ceux que je veux protéger!

Mais son ami, en voyant les deux hybride avait eu un haut le coeur. Yubel jeta à nouveau un oeil vers les trois comparses un peu plus loin, en plissant les yeux.

-Toi aussi tu les as déjà rencontré là-bas Calintz?

Ce n'était pas de la curiosité...ou peut-être un peu si. Mais si Calintz était un "ami" de l'un d'eux, si il y avait bagarre...cela pourrait être gênant. Mais au vu de la réaction de son ami blanc...les deux là n'étaient pas ses amis, bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Taiyô Shiroi
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Taiyô Shiroi


Messages : 127
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans les endroits HOTHOTHOT

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 10:30

Son regard ne c'était même pas posé sur Calintz, ni même sur la chauve-souris. Juste sur l'homme en noir. Sur le corbeau de ses cauchemars, sur l'être qui hantait sa vie depuis trop d'années maintenant...
Son sourire, aussi simple et heureux soit-il dérangeait Shiroi. Le pourquoi même de cette haine qu'il nourrissait à son égard c'était perdu dans l'ombre d'un passé bien trop lointain...
Il y avait cette convoitise pour son ami...et puis cette joie qu'il prenait à l’empêcher de se sentir libre. Shiroi n'avait pas de chaîne visible autour du cou, mais son plus gros boulet, n'était autre qu'Anaryon.

Il décocha au sorcier, un sourire immense, qui pourtant n'exprimait que dégoût.

-J'exprimerais tout ceci, lorsque ta TOMBE sera dans le même monde que celui dans lequel JE vivrais encore...

Et puis encore? Il ne voulait pas qu'il se mette à genoux devant lui? L’infâme corbeau que voila. Shiroi retenait la folle envie qu'il avait de lui cracher à la figure. La mince distance qui les séparaient à présent, ne se comptait plus en pas. Trois ou quatre pas, trois ou quatre tout petits pas.
Shiroi lâcha le sorcier du regard, même pas une minute, pour regarder la forme blanche et la chauve souris.

-Allons donc...tu te promène avec un monstre et...un être à l'esprit torturé... préparerais-tu ton nid pour la saison des amour, petit corbeau?

Il n'avait pu s'en empêcher. Il n'irait pas imaginer la suite, mais l'idée de l'oiseau noir, donnant des vers à ses enfants, lui arracha un sourire carnassier.
Puis lentement, il retourna la tête vers Anaryon, faisant teinté les cristaux de glace dans ses cheveux blancs, et s'approcha encore de lui. Quasiment à la même taille. Shiroi leva la main, comme pour aller caresser la joue du sorcier, mais ce dernier ne semblait vouloir qu'on lui abîme son beau visage et avait déjà fait un pas en arrière.

-Allons, je croyais que tu étais heureux de me revoir...j'attends mon baiser de retrouvailles mon petit piaf...

Shiroi n'avait pas vraiment de se battre avec les mots cette fois. Il avait encore dans la tête la chanson du Phoenix, et cela lui faisait bouillir le sang. C'est qu'il était même prêt a attraper sa fidèle arme de Saphir, si cela lui permettait de trancher en deux Anaryon, et de faire jaillir ses tripes!
Revenir en haut Aller en bas
https://dream-of-destiny.forums-actifs.net
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 11:57

Tout semblait montrer que l'Hybride glacé ne semblait guère apprécier la venue d'Anaryon dans son monde. Quelle tristesse, alors que ce dernier se faisait une joie de le voir. Enfin, de les voir surtout. C'est qu'il pouvait se montrer rancunier le Démon métissé. Une chose pouvait les différencier à l'heure actuelle. Si leurs âmes étaient aussi noires l'une que l'autre; leurs pensées ténébreuses, leurs sourires étaient bel et bien différents. Alors qu'Anaryon jouissait de cette situation, Taiyô Shiroi arboré un sourire faussement heureux.
Pourquoi tant de haine envers un si beau jeune homme ? Lui qui s'était fait si beau à l'occasion de son retour. Il ne l'avait pas toujours accueillit de cette façon d'ailleurs. Il fut un temps, quand son visage était tout autre, où quand Il posait ses yeux d'azurs sur sa personne, ce n'était pas la même étincelle qui l'animait qu'en ce jour de énième retrouvailles.

- MA tombe ? Dans le monde où TU vivrais ENCORE ? Allons allons, tu ne serais que néant sans moi, je t'apporte un sens à ta vie ! Ce petit piment qui te manque ! Tout serait tellement morne sans moi dans TON petit monde !

Et ce corps se rapprocha de lui. Il en avait tellement l'habitude. Leur proximité, leur distance. Tout était déjà comme un petit air d'habitude flottant comme les esprits de cette vallées. Si le dégout que ressentait Taiyô Shiroi devait avoir une jauge, il aurait déjà explosé le compteur.
Pourtant, il n'était pas seul fautif de cette situation. Cependant, il était toujours difficile d'accepter ses torts. On a plus tendance à les mettre sur le compte de l'autre. Cet autre. Que jadis on adorait. Que jadis on appréciait la compagnie. Mais la douleur la plus intense se rend maîtresse de la colère. Ceci malheureusement n'amenant jamais à grand chose de très constructif. Bien au contraire, de ravageur. Il remarqua que son cher "ami" fit enfin attention aux deux autre individus qui se trouvaient en ces lieux. Parfait.

- Faire mon nid ? Voyons tu y as mis le feu ... enfin façon de parler, mon cher Tatartiflette. Ne sois pas jaloux mon cher, le Monstre m'accompagne, quant à l'esprit torturé comme tu dis, il ne m'importe guère. Après tout, c'est plus une de tes connaissances proches que des miennes.

Sa main tendue. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait vu si près de son visage. Trop longtemps. Dans d'autre circonstance. Un petit mouvement de recule qui ne laissa pas indifférent l'Hybride. Un baiser ? Mais voyons petit tabou ...

- ... me prendrais-tu pour une femme facile ? Allons tu sais bien comment je suis, j'aime commencer par les préliminaires.

Et il eut ce regard. Ce regard que seul Taiyô Shiroi pouvait connaître. Ce regard qui s'amusait, comme la madeleine de Proust, à remonter dans le temps. Pas besoin d'une machine où de quoi que ce soit d'autre. CE regard LA pouvait tout remémorer.
Revenir en haut Aller en bas
Calintz
Chef des Larmes de Sang
Chef des Larmes de Sang
Calintz


Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Sur une collines, caressé par les rayon du Soleil Levant

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 12:20

Oui. Calintz aussi était heureux que Yubel fut à ses côtés, sans cela, il ne savait pas comment il aurait pu réagir face à l'arrivée impromptue de ces sombres personnages. Aussi l'étreinte se raidit quand il entendit de nouveau, cette fois qu'il avait connu. Non, il n'avait pas peur. C'était plutôt un sentiment de colère et de dégoût qui le traversé. Quant à l'autre Hybride ... il ne voulait même pas en parler. Sa jalousie maladive pouvait crever les yeux de n'importe qui ici. Sans doute aimerait-il pouvoir faire endurer ceci au maître de son ami.
Ne pas s'inquiéter pour lui ? Il ne pouvait s'y résoudre. De toute façon il ne le pourrait pas. Son attachement pour ce petit bonhomme était plus fort que ses conseils. Ce n'était pas que Calintz était une tête de mule ... enfin bien entendu, il avait son caractère, mais ici, c'était plus de la préoccupation pour son compagnon d'infortune.

- Mon ami. L'amitié est une chose bien étrange. Malgré tes conseils, je ne pourrai faire autrement que d'avoir peur pour toi quand je te sentirai en danger. Peut-être ne le serais-tu véritablement jamais grâce à tes nombreux pouvoirs. Peut-être que oui. C'est un sentiment incontrôlable que j'ai pour toi. Je sais que tu es le ... Monstre le plus impressionnant de la création mais malgré tout, il y a certaines blessures qu'aucun pouvoir ne peut guérir. Je sais ce que tu vas me dire mais ... tu m'es cher à mon cœur et certainement ceci me poussera à agir de façon inconsciente mais quelle importance ? Je suis ... j'étais le Chef de l'armée des Larmes de Sang. J'ai en moi la volonté d'aider mon compagnon d'arme, mon prochain, mon ami ... il est normal de protéger également. Je sais bien que tu penses que tu n'as aucun besoin que je vienne t'aider mais , il est normal ... il est dans ma nature que je vienne dès que j'en ai la possibilité d'aider mon ami quand il sera dans le besoin.

Et puis la voix se fit de nouveau présente et vis-à-vis d'eux cette fois. Une seule chose traversée Calintz. Foncer et venger son honneur. Mais il lui fallut prendre énormément sur lui, surtout après l'appellation "esprit torturé" pour ne pas sauter à pieds joints dans ce petit jeu qu'effectuer les deux hommes. D'autant plus que s'il s'élançait, il y en avait un qui ne risquait pas de le louper. Aussi préféra t-il se concentrer sur la question de Yubel.

- En effet ... avant de... de rencontrer Johan, Yuki, toi et Kévin, j'ai rencontré l'homme aux cheveux blancs. Je lui ferai payer son affront !!!!!! Quant à l'autre, je crains qu'il ne m'ait dans sa liste noire.

En réalité, il était dans sa liste rouge. Rouge comme le feu, le sang et l'Enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Tsuki
Lune Noire ~ Admin suprême
Lune Noire ~ Admin suprême
Kuro Tsuki


Messages : 78
Date d'inscription : 16/11/2010
Localisation : Dans ton CUCU!! (surtout de mon Hackeur <3)

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 12:29

Et piapiapia et piapiapia. Kuro Tsuki n'était pas très causant. Le feu n'était pas son élément pour rien et ici, il l'aurait bien utilisé. En premier temps, pour s'occuper de la Blanche-Neige. C'était le plus faible mais surtout, c'était celui qui avait obtenu certaines grâces de son ami. Tentacules de ténèbres ou pas, pour Kuro Tsuki c'était du pareil au même. Ensuite il tâcherait de s'occuper de ce maudit sorcier vaudou qui avait osé prendre possession de son esprit et attaqué Taiyô Shiroi de sa propre main. Alors lui ... il lui ferait avaler chacune de ses poupées et pas nécessairement dans le sens habituelle que fait la digestion.
Ses phalanges craquèrent sous la pression de son poing quand il entendit certaines paroles. Mais ce qui lui manqua de lui faire cracher un flot d'injure, fut en premier lieu les paroles de son compagnon de route, avec son baiser ... comme s'il en avait pas assez. Certes Kuro Tsuki n'était peut-être pas démonstratif mais ... M'ENFIN ! Embrasser un corbeau !!! Il fallait le vouloir quoi !
D'ailleurs il n'aimait pas beaucoup le regard que ce dernier lui lançait. Faisait-il parti des peuplades anciennes de Sodome et Gomorrhe dont certains anciens textes d'anciennes civilisation D'ANCIENS mondes parlaient ? Si cela continuait, ce n'était pas Saphir qui aurait le premier mot, mais bel et bien ses griffes et sa jolie dentition de crocs blancs et tranchant.
Et regardez cela. Une chauve-souris et un ... on ne sait trop quoi, planqués derrière les vapeurs blanches des esprits qui se baladaient dans le coin. Ils allaient finir par en ingérer un.
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 22:47

Yubel ne ratait rien de la scène qui se jouait un peut plus loin. Il pouvait la voir même s'il regardait Calintz. son troisième lui était utile pour ça. Sa main griffue posée sur le torse de Calintz, ne tremblait et ne semblait pas non plus vouloir le repousser. Il ne l’empêcherait pas de se jeter dans la mêlée, mais il l’empêcherait de se faire tuer.
Anaryon avait déjà réussi a prendre le contrôle de l'hybride rouge...et l'hybride blanc avant pendant un instant été en difficulté...mais le changement de monde n'avait pas permis à son maître de mettre fin à leurs jours à tout deux. Et cela allait recommencer ici.

Le petit monstre releva la tête, et posa ses yeux vairons sur le joli minois bronzé de Calintz. Il lui adressa un sourire, qu'autrefois il n'avait adresser qu'à une seule personne...bien qu'il ne se souvienne plus que de l'ombre de ce dernier.

- Je ne sais pas vraiment...ce qu'est l'amitié...mais je sais que ça me ferais mal ici , dit-il en touchant le coté de sa poitrine, là où se trouvait son coeur, si jamais tu n'était plus là...Je ne peux pas t’empêcher de t’inquiéter pour moi, et tu ne peux sans doute pas faire l'inverse non plus...Mais tu sais comme moi, que sur un champs de bataille...la moindre erreur peut-être fatale.

Yubel hocha la tête, a une question qui lui trottait dans l'esprit, puis doucement il reprit. Les longs monologues ce n'était pas vraiment son truc. Mais pour cette fois, il allait faire un effort. Les mots lui venaient simplement pour une fois...

- Je ne refuserais pas ton aide si j'en ai besoin...mais promets-moi de penser à ta vie avant la mienne. Dans mon cas...chaque coup est une source de pouvoir...la douleur que je ressens ne me rendra que plus fort...parce que je suis un bouclier, et que je suis fait pour protéger...

Ceci dit, il y avait maintenant dans l'air cette crispation. Une odeur de dégoût même planait dans la vallée des esprits maintenant. Le dégoût de l'hybride blanc envers son maître, le dégoût de Calintz pour l'hybride blanc, et le dégoût de l'homme rouge pour Calintz et le jeu auquel se livrait Anaryon et l'homme-neige. Et sa jalousie...pour cette attention et cette joie morbide qu’Anaryon affichait pour ces deux êtres.

-J'ignore ce qui c'est passé...mais je sais ton dégoût et ta colère...je t'en prie, fais attention à toi Calintz...

Que dire de plus? Que les deux hybrides étaient forts? Non ça, c'était bien visible. Et puis ils étaient ici chez eux...et les esprits qui flottaient ici, devaient être des victimes de leur tyrannie n'est-ce pas? Et quand bien même...

Attrapant le bras de Calintz il s'approcha un peu. Son regard passa du duo en noir et blanc, à la rouge jalousie un peu plus loin. Il fallait se méfier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Taiyô Shiroi
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Taiyô Shiroi


Messages : 127
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans les endroits HOTHOTHOT

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMar 1 Fév - 23:03

Un sourire plus grand encore s’étira sur le visage de Shiroi. Un sens a sa vie? Et puis encore? Il ne voulait qu'il se mette à genoux devant lui, en lui demandant pardon pour toutes les choses blessante qu'il lui avait dit durant se long millénaire n'est-ce pas? Il n'avait pas que ça à faire l'hybride, oh que non!

- Ne te prends pas pour ce que tu n'est pas, pauvre oisillon...un sens a ma vie...tu ne donne un sens qu'au dégoût profond que je ressent pour toi...le reste n'est qu'un désir dans esprit malade mon apure Ryry...

Le retour des surnoms idiots. Il fallait aussi reconnaître que Tatartiflette n'était pas le plus mignon des surnoms qu'il lui avait donné l'homme en noir, mais il n'y faisait même plus attention. Le corbeau doutait-il qu'il soit en mesure de survivra sans lui? C'était idiot...il avait survecu tant de tant sans lui...il pouvait bien le faire encore, jusqu'à ce qu'il se réincarne à nouveau n'est-ce pas?

Shiroi éclata tout simplement de rire.

-L'esprit torturé ne sera qu'un présent de plus pour Kuro Tsuki...en même temps que ton coeur à toi...si tant est que tu en est toujours un...mon mignon...

Shiroi avait posé sa main sur la garde de Saphir, lentement la lame émergeait de son fourreau. Mais Anaryon était fourbe...

Durant un court instant, il oublia Kuro Tsuki derrière lui, il oublia Calintz...et il oublia sa haine. Ce regard. Ah l'être fourbe que voila. Shiroi ferma les yeux, sa main crispé autour de la garde de son épée. Et il lui adressa un sourire. Un sourire que Kuro Tsuki ne pouvait voir, parce qu'il lui tournait le dos...un sourire qui se teinta d'une haine et d'un dégoût profond.

-Les préliminaires hein...je n'accepterais de toucher ton corps que lorsque tu sera mort Ana...maintenant viens...viens danser avec moi!

Shiroi posa son regard, qui lançait des éclairs et leva son épée vers Anaryon.

-Bas-toi comme l'homme que tu es...si ce n'est pas qu'un simple déguisement, corbeau noir...

Le glas du combat venait de sonner. Ce n'est pas aujourd'hui que Shiroi laisserait le passé le dominé à nouveau face à lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://dream-of-destiny.forums-actifs.net
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 2:06

Comme il aimait lui dire ce genre de phrase. Ce genre de phrase qui pouvait le mettre hors de lui. Non seulement, Anaryon n'exagérait qu'à peine, selon lui, mais en plus cela froissait ce pauvre petit Taiyô. Il était dans un état presque orgasmique tellement énerver cet homme ... autant que faire se peut, là lui plaisait. Un peu comme un jeu du chat et de la souris. Peut-être était-ce ce qu'ils étaient ? Un chat et une souris ? Mais qui était le prédateur. Dans un sens, le plus fort pouvait être le chat, prêt à fondre sur l'indésirable gris. De l'autre la souris pouvait être celle qui faisait tourner en bourrique le félin en se cachant et disparaissant. L'un comme l'autre avait ses chances au final.

- Un dégoût ? Tu n'as pas toujours dis cela mon tendre quant au sens à ta vie. Je le maintiens. Si je n'avais pas été là à un certain moment donné, que serais-tu devenus ?

Le jeune chien fou court après le chat,
Chat que la fermière protège comme une mère.
Un jour le chien sauta sur le pauvre petit chat,
Chat que la fermière aime comme une mère.
Aussitôt la fermière attrapa le jeune chien,
Et sans attendre plus, elle lui trancha ses biens.


Tandis que Taiyô avait abandonné le langage implicite, Anaryon continuait comme si de rien n'était. Tout semblait lui couler dessus, comme de l'eau sur les plumes d'un canard. Mais ici le canard était noir et il s'amusait grandement avec le maître des lieux. Chaque petite contrariété le remplissait d'allégresse. Même si l'Hybride les cachait, Anaryon savait lire dans ce regard qui jamais plus, n'avait eu cette même flamme. Mais que dire de ce qui se cachait en lui. "Ryry" ? C'était bien mignon. Une tartiflette et un Ryry... riri rictus ? Anaryon en eut un quand il entendit la suite de ce que son "cher et tendre" avait à lui dire.


- Fais en ce que tu veux petite puce. C'est ton bien pas le mien. N'oublie pas, tu y as déjà déposé tes mains dessus ... et sans doute autre chose.Quant à mon cœur ? Mais voyons, tu me l'avais déjà pris non ? Je crois qu'en réalité tu n'as jamais digéré le fait que je l'ai repris ainsi que sa [wow]11106$[/wow].


L'espace d'un instant. Tout disparut autours d'eux, dans un instant d'éternité. Ça peut être loin trois secondes. C'est plus qu'il n'en faut pour se remémorer certains moment de son existence, surtout les plus désagréables. Du sourire du passé naquit celui du présent. Toucher son corps à sa mort ? Il allait devoir s'armer de patience ... ou bien cela était la véritable raison de sa volonté de le tuer aussi fréquemment.

- Tu ne dis pas toujours cela mon cher ! Mais soit si tu veux que l'on expérimente autre chose, mais je te préviens, je vais te renvoyer étudier dans tes [wow]1568[/wow] mon trésor !!! J'accepte ta petite danse ...

Toute la fièvre de son regard, Taiyô pouvait la sentir couler contre lui.

- Allez mon amateur, viens faire joujou avec ton petit cure-dent !
Revenir en haut Aller en bas
Calintz
Chef des Larmes de Sang
Chef des Larmes de Sang
Calintz


Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Sur une collines, caressé par les rayon du Soleil Levant

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 8:31

le dialogue entre les deux hommes étaient fort intéressant pour l'ancien Chef des Larmes de sang. Alors comme ça Taiyô Shiroi et ce Anaryon n'avaient pas vraiment l'air de s'entendre. Finalement, celui dont il ignorait qui il était vraiment apparaissait un peu moins obscure pour Calintz. Enfin, sans doute ... parce que des deux, qui au final était plus moins méchant que moins plus méchant ? Les interprétations de leurs attitudes étaient aussi douloureuses pour le crâne que cette phrase. La main griffue de Yubel vint sortir Calintz de ses songes. Quand il tourna la tête il vit le troisième œil qui le fixait attentivement. C'était une chose intéressante à posséder tiens. Et puis Yubel lui fit part de la douleur qu'il risquerait d'avoir dans son cœur. C'était tellement attendrissant de voir ses explications.

- Je ne te sortirai pas de grosses explications encore ... je te dirai juste, c'est ça l'amitié. Et toi tu es mon ami, mon petit frère et moi aussi j'aurai mal dans mon cœur si tu n'étais plus là.

Alors, comme un geste normal et automatique, sans trop réfléchir, Calintz déposa un petit baiser sur la joue de son ami tout en lui accordant le plus tendre de ses sourires.

- Je ferai tout ce qu'il faut pour rester en vie ! Si je ne suis plus là je ne peux plus avoir un œil sur toi !

Mais en parlant de mal au coeur, celui de Calintz grandissait en voyant et en écoutant les paroles de Taiyô. Comme il le détestait. Ses dents finirent même pas sortir de sa bouche.

- L'esprit torturé qui est avant tout quelqu'un qui entend vous renvoie vos douces paroles ! Surtout au Blanchissimo pervers qui se prend pour le tout puissant alors qu'il est juste un être lubrique et ridicule !

Tellement de rage bouillait dans les veines de l'ancien militaire, qu'il pouvait presque reprendre cette apparence rouge et noire qu'il avait un jour eu, mais ceci était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Tsuki
Lune Noire ~ Admin suprême
Lune Noire ~ Admin suprême
Kuro Tsuki


Messages : 78
Date d'inscription : 16/11/2010
Localisation : Dans ton CUCU!! (surtout de mon Hackeur <3)

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 9:11

Que de paroles sortirent de la bouche des uns des autres. Pervers, vicieux, touche à tout .... mais le pire ... le pire ....

Ce passé qu'il ne connaissait pas de Taiyô. Ce passé en commun avec LUI. Et LUI qui disait toutes ces choses. C'était déjà un coup dur pour ce pauvre Kuro Tsuki trop jaloux. Mais le pire fut que Taiyô ne niait pas vraiment les passages "intimes" qu'ils avaient apparemment vécu. Ceci remettait beaucoup de choses en questions. Trop de choses.
L'hybride s'avança, dépassant sans vraiment faire attention la chauve-souris et l'homme voluptueusement odieux. Il s'avança face à Anaryon, celui qui avait osé prendre possession de son esprit.

- Vas-tu te taire oiseau de malheur ! Sinon je vais t'arracher les ailes.

Sans attendre la réponse ou le cynisme du vaudou, Kuro donna pour la seconde fois la plus puissante des gifles qu'il pouvait "offrir" à Taiyô.

- Tu as raison je vais mettre de côté mes impulsions. Mais crois-moi, tu ne perds rien pour attendre. Oh non. Tromper Kuro Tsuki une fois, honte à moi. Tromper Kuro Tsuki deux fois, honte à toi.

Il repassa devant Yubel et Calintz, mais cette fois, son regard fut tout autre. Il était impressionnant certes par la couleur rouge qui s'embrasée, mais c'était autre chose. C'était plus par cette jalousie excessive, cette haine envers le monde entier qui se reflétait dans ses pupilles, montrant un monde abominable car remplit uniquement de mauvaises et terribles choses qui n'ont de place qu'en Enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 10:26

Pas besoin d'en dire plus. Yubel lui adressa un sourire, parce qu'il finirait par comprendre le fondement même de l'amitié. C'était tout nouveau pour lui, de s'ouvrir aux autres et les laisser approcher ainsi son coeur...devoir les perdre lui ferait drôlement mal...et il ne redeviendrais plus jamais le gentil petit monstre qu'il était si jamais Calintz venait à perdre la vie ici.

La peau de s'éclaircit au niveau de ses joue, devenait violette puis rose. C'était sa façon à lui de rougir lorsqu'il était sous cette forme. Il enlaça le coup de Calintz, et cacha sa tête dedans un instant. Puis il le lâcha.
Dans son dos, la tension montait petit à petit. Le combat n'allait pas tarder. Une voix, qu'il connaissait bien s’éleva. Calintz avait parlé.

Yubel plissa les yeux. Ainsi c'était du blanc qu'il voulait se venger...Soit. Mais Yubel allait très vite être partager entre porter secours à son maître et laisser Calintz seul face à l'hybride rouge qui avait lui aussi parler. Sa colère était audible, presque palpable. Et son regard parlait pour lui. Instinctivement, Yubel montra les griffes, se plaçant entre Calintz et l'hybride rouge. Ce regard remplie de jalousie et de désir de mises à mort. Il ignorait tout de l'histoire, mais ce n'était certes pas Calintz le fautif dans tout ça, il en était quasiment sur. Anaryon ne se débrouillait pas mal pour le moment...alors il pouvait rester près de son ami, le petit monstre...

Et puis il n'aimait pas cet hybride rouge qu'Anaryon avait regarder avec cette convoitise et ce désire dans les yeux. Il allait aussi pouvoir être utile en lui tenant tête. Les bagarres...étaient finalement son lot commun...quand bien même, il avait un jour espérer ne plus avoir à se servir de ses griffes pour blesser ou tuer...

Il ne dit rien...mais il n'en pensait pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
Taiyô Shiroi
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Taiyô Shiroi


Messages : 127
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans les endroits HOTHOTHOT

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 10:27

Que serait-il devenu l'hybride blanc? On se le demande tous n'est-ce pas? Et non même pas...Que serait devenu l'être blanc si le corbeau n'avait pas croisé son chemin? La noirceur dans son coeur n'aurait pas changé...peut-être qu'il aurait eu moins peur de le voir surgir à tout moment, pour lui enlever l'être qui était le plus important à ses yeux aujourd'hui...

La passé est une chaîne dont Shiroi s'est libéré il y a longtemps.

-Tu voudrais le savoir? Que tu sois ou non présent dans mon passé n'est plus d'actualité Ryry...le passé est loin derrière...ne compte aujourd'hui que ce dégoût que tu fais naître en moi...

Le tuer n'était peut-être pas qu'un jeu, mais aussi une envie, voire même un besoin. Le savoir mort pour enfin se détendre, pour oublier justement tout ce qu'il n'arrivait pas à effacé de sa mémoire.
avait-il amèrement regretté Anaryon et son départ? Non il l'avait regretter "elle" et le nom "qu'il" portait à l'époque...mais, le corbeau, lui ne lui inspirait que dégoût.

-Tu n'es rien de mieux que le charognard dont tu porte le plumage...

Mais il ne termina pas sa phrase. Kuro était là. Brûlant de haine. Et une nouvelle fois, sa main vint claqué contre sa joue. Ce n'était pas le moment de laisser couler à flot le pouvoir destructeur qu'il avait entre les mains. Il aurait tout le temps de faire ça...Tout le temps, lorsque l'oiseau ne serait plus là...Il ne dit rien, gardant son regard posé sur Anaryon.

Lorsque Kuro Tsuki fut repartis vers Calintz et Yubel, Shiroi rangea sa fidèle Saphir. Elle lui servirait en temps voulu. En attendant, il se contenta d'adresser un sourire glacé à Anaryon.

-Allons, je n'aime pas lire mon petit corbeau...mais je peux très bien t'épingler en souvenir sur l'un des murs de ma chambre!

Et c'est en disant cela, qu'un javelot de glace se matérialisa dans sa main.

-Montre moi, les nouveaux pas que tu as appris depuis notre dernière danse, oisillon au noir plumage!

Il se lança sur Anaryon, avec dans l'optique de la transpercer de part en part. Le sorcier esquiva, arrachant un cri à l'hybride blanc.

-N'est pas peur de te faire abîmer...

Shiroi se retourna et lança un nouvel assaut, usant de son pouvoir sur les ombres, pour se retrouver derrière Anaryon. Il ne parvint qu'à entamer le tissus de son veston, mais c'était toujours ça de prit. Le combat commençait enfin. Si Anaryon avait un regard brûlant, celui de Shiroi était glacial.
Revenir en haut Aller en bas
https://dream-of-destiny.forums-actifs.net
Anaryon
Phénix Incandescent
Phénix Incandescent
Anaryon


Messages : 80
Date d'inscription : 30/11/2010
Localisation : Dans les cauchemars de Shiroi

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 12:02

- En réalité, c'était une question à laquelle j'avais déjà ma réponse mais ... petit polisson j'aime te voir dissimuler la vérité à travers des mots qui rejoignent ce que je dis. Le passé est peut-être "loin" pour toi mais il n'empêche que tout ce que tu fais, dis ou ton regard témoigne que tu restes avec ce passé. N'est-ce pas ...

Il dévisagea l'Hybride cette fois, avec non pas un regard du passé mais bel et bien du présent.

- ... mon petit corniaud aux oreilles tranchées ?

Si Anaryon était un charognard pour Taiyô Shiroi, ce dernier était un chien bâtard pour le sorcier.

- Hoho on dirait que le plus bel oiseau de ces lieux s'approche de nous.

Et effectivement l'oiseau de feu s'approcha. Frappa et critiqua. Mmmh joussive image. Il n'avait même pas eu à le contrôler ni quoi que ce soit. Si Taiyô Shiroi continuait sur cette voie, il n'aurait quasiment rien à faire afin de récupérer son du. Enfin son "du" c'est ainsi qu'Anaryon voyait les choses. Le sorcier vaudou ne releva rien, mais on pouvait sentir la moquerie qui animé son regard.

- M'épingler ? Tu n'es pas assez futé pour ça mon petti. Tu m'as montré à bien des reprises que tes plus grands talents se trouvaient ici ...

Avec ses mains, il pointa le bas ventre tout en faisant un petit clin d'oeil et un sourire en se mordant le coin des lèvres. Et de nouveau il sortit son plus fidel ami. Son javelot glacé. Tout comme son regard.

- Pas de problème mon gros cochonou. J'arrive.

Anaryon évita le premier coup, ce qui fit raler son opposant. Mais ce dernier bien vite apparu derrière lui. Mais si les ténébres étaient amies avec Taiyô, elles étaient également du côté d'Anaryon qui leur avait vendu son âme.

- Ttt ttt peur ? Voyons, je ne m'appelle pas Shiroi.

Dans ses terres, les esprits planaient de part et d'autres. S'ils étaient matériels, sans doute qu'ils se cogneraient mainte et mainte fois à eux. Le sorcier sortit tout délicatement sa lame athamé de sa veste et s'ouvrit les deux paumes, puis il écarta les bras comme un parfait antéchrist sur la croix. Son sang se répandit sur le sol et la terre frémit de par et d'autre.

Aqyite teledin Milevan.
bnêda sue ahluna dy vunla,
xiut dammec
ta sundiec ad ehdahted sere.

Les jambes de l'Hybride purent sentir une prise. Puis deux, puis trois. Une odeur nauséabonde se dégagea des entrailles de la terre. Ce qui ne devait pas être défait fut reconstruit. Après la mort surgit la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Kuro Tsuki
Lune Noire ~ Admin suprême
Lune Noire ~ Admin suprême
Kuro Tsuki


Messages : 78
Date d'inscription : 16/11/2010
Localisation : Dans ton CUCU!! (surtout de mon Hackeur <3)

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 12:13

Malgré la présence du Monstre Bouclier. Kuro Tsuki ne voyait qu'une seule chose. Sa proie. Une fois elle lui avait échappé. Mais pas deux. Alors qu'à côté de lui les morts revenaient à la vie, il ne semblait s'intéresser qu'à une chose.

Lui.

Mais un problème survint bien entendu. Yubel. Oui il finit par le remarquer. Il ne fallait pas qu'il soit au milieux, tout comme le garçon aux cheveux bleus. S'il attaquait d'un coup, cela entraînerait forcément un combat et au bout du compte, il se serait plus occupé de la chauve-souris hermaphrodite que de l'hermaphrodite tout court.

A moins qu'il n'employa un sort qu'il n'utilisait que très peu ...

Généralement, malgré son impulsivité, Kuro Tsuki ne l'employait pas, car ça demandait de la concentration (une fraction de temps certes mais en combat et au vu du comportement impulsif de ce cher Hybride, cela ne fut jamais une solution pour lui) et surtout de ne pas faire de combat au corps à corps, ce qu'avait à déplorer le Démon Rouge. Mais au point où il en était, quelle importance. Alors il l'utilisa.

La combustion spontanée.

Calintz prit soudainement feu. D'abord surprit, le jeune homme ne tarda pas à pousser des cris de douleur. Il employa son Chi du vent mais la puissance de l'un des deux maîtres de ce monde n'était vraiment pas comparable. Alors que le jeune militaire se roulait sur le sol, Kuro ne commit pas l'erreur de détacher son regard de Yubel.
Revenir en haut Aller en bas
Yubel
Serviteur Dévoué
Serviteur Dévoué
Yubel


Messages : 44
Date d'inscription : 21/11/2010
Localisation : Toilettes mixtes

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyMer 2 Fév - 20:56

Le démon rouge lui faisait face, mais la chauve-souris n'allait pas lui faire l'honneur de partir la queue entre les jambes! Oh non! C'est pourquoi il posa ses trois yeux sur le démon. Calintz derrière lui pour le moment ne craignait rien. Mais, Yubel préférait affronter une personne donc il connaissait la réelle puissance...ce qu'il connaissait de Kuro Tsuki c'était sa jalousie maladive, et la puissance qu'Anaryon avait pu utiliser lorsqu'il l'avait eu en son pouvoir. Au final il ne connaissait rien de lui. Et c'était bien ce qui l’inquiétait.

Son ami poussa un cri derrière lui. Yubel jeta un coup d'oeil, et le vit prendre feu. Son petit coeur s'affola, mais il ne montra rien. Sortant ses griffes, il se lança sur Kuro Tsuki. Les flammes ça le connaissait. Mais est-ce que Calintz pourrait survivre? Yubel supposa que oui. Durant au moins un petit instant. Toute griffes dehors, et ailes grandement déployé le petit monstre se lança sur le grand démon rouge. Flamboyant...comme le pouvoir qu'il maîtrisait! Kuro Tsuki ne l'avait pas lâché des yeux, il avait la connaissance du champs de bataille lui aussi. Mais Yubel n'avait jamais vécu que pour ça...suivre son maître et son roi sur un champs de bataille, pour prendre les coups à sa place et le protéger. Et il était toujours en vie...donc il protégerait Calintz.

Est-ce que s'il parvenait à briser sa concentration, le démon lâcherait Calintz? Il devait tenter le coup. Il s'envola, pour tourner autour de Kuro Tsuki, plongeant sur lui, lachant les cri destabilisant que lance les chauve souris pour se reperer, puisqu'elle sont normalement aveugles. Frôlant de ses griffes l'hybride, même s'il ne le touchait pas. Il ne pouvait utiliser le feu, car l'hybride le maîtrisait bien mieux que lui...quand aux ténèbres...c'était tout autant inutile. Il ne pouvait que espérer, une attaque de l'hybride sur lui. Il lança un regard à Calintz qui se tordait de douleur par terre. Il allait l'aider, il ne le laisserait pas crever. Et il regarda son maître. L'odeur de la mort dans l'air n'était pas aussi présente qu'au sol...mais sa simple indiquait que son maître le moment, n'avait pas besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Taiyô Shiroi
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Soleil Blanc ~ Admin Suprême
Taiyô Shiroi


Messages : 127
Date d'inscription : 11/10/2010
Localisation : Dans les endroits HOTHOTHOT

Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] EmptyJeu 3 Fév - 0:19

Est-ce qu'il avait peur? Non Shiroi n'avait pas peur d’Anaryon. En fait il voulait le tuer pour être libre, libre de ne plus craindre de le voir surgir de n'importe où juste pour l’embêter. Et puis si il parvenait à le tuer, il serait bien capable de faire une grosse dépression parce qu'il ne serait plus là...
Il y a avait une chose chez Anaryon qu'il respectait, malgré sa haine et son dégoût, c'était sa force. Anaryon était un adversaire de taille, et ça il le reconnaissait tout de même.

"mon petit corniaud aux oreilles tranchées ?"

Cette phrase, ses mots. Shiroi se redressa lentement, posa son regard glacé sur Anaryon. Il avait des choses dont il ne fallait pas parler à l'hybride. Anaryon connaissait tout de ses origines et même le pourquoi de l'absence de ce signe distinctif qui montrait qu'il était un elfe...Son javelot de glace s’évapora dans l'air, tandis que sur le visage de Taiyô se dessina un rictus mauvais.

-Je suis peut-être un bâtard cher Ryry...mais tu n'étais pas mieux autrefois.

Il baissa la tête pour voir ce qui lui attrapait les chevilles. Des zombies. Anaryon usait donc enfin de la puissance qui était sienne. Un pouvoirs sur la mort qui fascinait Shiroi. Mais pas assez pour qu'il veuille l'apprendre. La vallée des Brumes Hurlantes...Anaryon était avantagé dans ce lieu. Mais Shiroi ne se laisserait pas faire...jamais...ou plus jamais.

Il ne regarda pas Kuro. Son bouillant ami, était capable de s'en sortir tout seul...totalement indépendant de lui sur ce point. Et si Kuro était jaloux du passé de Shiroi, l'hybride blanc lui était jaloux de la puissance que maîtrisait Kuro. Le feu était un élément fascinant, un élément qui lui faisait même presque peur, tant sa colère pouvait être destructrice. Et Kuro l'était, destructeur. Et Shiroi détestait cette dépendance qu'il avait vis à vis de lui, ce besoin de savoir qu'il pouvait compter sur lui...il avait un pouvoir destructeur mais si Kuro n'était pas là, il se tuerait aussi...et cela, n'arriverait jamais à son ami...

Mais il penserait à tout cela plus tard. Il devait s'occuper d'Anaryon.

- Tu invites tes amis pour nôtre fête surprise?

Les amis, et surtout leur odeur. Cette odeur de chaire en décomposition. Il agita sa main devant son nez, tout en adressant a Anaryon un grand sourire. Il allait la dire sa connerie...

-On ne t'a jamais appris a ne pas jouer dans les ordures...c'est navrant.

Il dégaina Saphir pour trancher quelques tête. Un zombie sans sa tête peut continuer d'exister, il ne réfléchis pas beaucoup de toute façon. Il repoussa du pied le reste de cadavre toujours accroché à lui, tandis qu'une flaque de glace grandissait sous ses pieds, emprisonnant les zombies qu'il jugeait trop près de lui.

Au dessus de sa tête, un nuage noir se forma au dessus de sa tête, laissa tomber la grêle, meurtrière pour les zombie, et blessante pour le sorcier vaudou. [HJ: La grêle continue de tomber. Anaryon est blessé par Grêle. Anaryon subit des dégâts!]
Revenir en haut Aller en bas
https://dream-of-destiny.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé





Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty
MessageSujet: Re: Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]   Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hurlent les brumes, hurle le temps ... [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mais où suis-je? [Libre]
» Le retour au pays - [Libre]
» Siffler en pillant... [libre]
» un nouvel arrivant [PV Yubel et libre]
» Promenade dans la neige [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream of Destiny, Le Rêve d'une destinée :: La Terre du Destin :: La Vallée des Esprits :: La Plaine des Brumes Hurlantes-
Sauter vers: